Entre deux baillements

Ce soir : repos. Ces derniers jours ont été plutôt calme. Mon dimanche fut consacré à lire un texte de quarante pages à lire pour le lendemain (en anglais, sur la politique étrangère russe, c’était intéressant mais intense), lecture cependant opportunément interrompue par une balade dans le parc Stromovka, situé en bas de chez moi. Je n’y avais pas encore mis les pieds (jusqu’à ce moment je n’avais traversé que le tout proche parc Letna, un agréable moyen d’arriver dans le centre en marchant), et ça m’a permis de découvrir un endroit très sympathique. Le printemps approchant à grand pas, il va être de plus en plus agréable d’y passer du temps. Il contient aussi un planétarium, où je vais aller jeter un oeil sous peu. De plus, j’y ai vu ça :

Mais qui voilà ?

Si j’en crois le commentaire d’Alain dans une précédente note, il s’agit bien du Ottokar II du Sceptre d’Ottokar, d’autant que les dates correspondent. Je suis tombé sur ce panneau tout à fait par hasard en marchant dans le parc, peu avant de tomber sur la très impressionnante ambassade de Russie (je n’ai pas encore vu l’ambassade belge mais j’ai repéré sur Google Maps où elle se trouve, ça peut toujours servir). A propos d’Ottokar II, la cathédrale Saint Vitus où se trouve son tombeau semble ne pas être très loin de chez moi, j’irai y jeter un oeil un de ces jours.

Enfin, j’avais promis sur Facebook d’essayer de repérer un maximum de sculptures de David Černý (celui-là même qui a ajouté les bébés malsains à la tour de télévision), voici donc le début de la moisson :

Ils me paraissaient bien plus sympathiques de loin en tout cas
On reste dans la bonne humeur avec cette sculpture représentant les victimes du communisme

Voilà, c’est tout pour ce soir, j’avais juste envie d’écrire un peu. A bientôt !

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Ce contenu a été publié dans Carnet de vieilleries, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Entre deux baillements

  1. Catherine dit :

    Je trouve que , de plus en plus , tu nous fais découvrir une ville surréaliste,un monde étrange et interpellant … qui a dit « kafkaïen »?

  2. Alain dit :

    Salut Arnaud,
    Pour Ottokar II, je comprend que tu peux y aller à pied. Même pas besoin de prendre le bus !
    ( … ottokar … bus … )
    Je crois que ce sera difficile de lui demander un otto…graphe …
    J’ai pas bien compris pourquoi tu dois aller à Prague pour lire un bouquin en anglais sur la russie.
    T’as trouvé une très bonne excuse, je suppose.
    Sinon, tu peux venir chez moi en Flandre, lire en Chinois un article sur papi … Daerden. Pas loin d’ici, il y a un parc. Quelques églises. Des bistrots (Carlsberg, Judas, Duvel, Mort Subite, Stella, etc.). Son Tour (le 3/4).
    Mais, bon … c’est la Flandre…
    C’est reconnu (comme pays étrange / étranger ) par Erasmus, la Flandre ?

  3. Alain dit :

    Déjà un mois ? ! ?
    Faut dire qu’il y a pas mal de choses qui se sont passées depuis lors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *