Aujourd’hui : temps nuageux

Ahoj,

Aujourd’hui, je vais commencer cette note en parlant des métros. La page Wikipédia qui y est consacrée est très bien faite et il est peut-être inutile que je répète ce qui s’y trouve déjà, mais je reste fasciné par son efficacité. Pour résumer, il y a trois lignes (la verte, la rouge et la jaune) en fonctionnement grosso modo de 5h du mat’ à minuit et demi. De plus, trois stations situées dans le centre permettent de switcher d’une ligne à une autre assez rapidement. A noter que les métros semblent être toujours à l’heure, je n’ai jamais dû attendre plus de 10 minutes pour en attraper un, et c’était à chaque fois parce-que je venais de manquer le précédent.

Le métronome géant vu de près

Autre chose qui me frappe à propos des métros : leur profondeur. En cas d’agenda serré, il peut être salvateur de prendre en compte le temps passé dans les escalators (quoique vous avez le choix : comme dans la plupart des grandes villes, les gens pressés foncent sur la bande de gauche tandis que les autres se laissent porter sur la droite). Cela dit, à présent, sauf si ma destination est éloignée et que je suis un peu pressé, j’ai tendance à marcher. Le centre-ville n’est vraiment pas si grand et il est vraiment agréable de s’y balader, bien plus que de patienter à une cinquantaine de mètres de profondeur en tout cas.

Le musée national, situé sur la place Venceslas (ou dites : Václavské náměstí)

A propos de la langue, j’ai tendance à penser que sans avoir fait de latin en secondaire, je n’y comprendrais tout simplement rien. Mes souvenirs des déclinaisons latines me permettent heureusement d’arriver plus ou moins à suivre ce que la prof explique, mais de là à le parler couramment… J’essaye cependant de prononcer dans ma tête la plupart des affiches qui me tombent sous les yeux, histoire de m’entraîner (la prochaine étape serait d’étudier correctement mon cours, mais en général je trouve facilement autre chose à faire), et je commence à avoir le truc avec les accents rigolos : č se prononce « tch », ě se prononce « ié », š se prononce « ch », ž se prononce « j », ň se prononce « gn », etc. Par contre, concernant le ř, moi qui ai déjà du mal à rouler les r, je m’éclate comme un petit fou car il correspond à une espèce de « rj » compressé qui me cause bien des soucis linguistiques.

Ma rue : Umělecká. Forcément, c'est moins impressionnant.

Lundi, dans le cadre d’un séminaire consacré à la diplomatie (mon fameux « Central European, Balkan and Eurasian Diplomatic Seminar »), « son excellence » l’ambassadeur d’Azerbaïdjan nous a fait un p’tit speech. Ce cours est intéressant dans la mesure où le prof nous demande avant chaque cours de lui envoyer une grosse page faisant le point des relations du pays avec ses voisins, ça permet donc de ne pas arriver là en touriste. Mieux : si la moitié du cours est consacré à ce que l’ambassadeur à prévu de nous raconter, l’autre partie est consacrée aux questions des étudiants (et donc forcément, aux réponses de l’ambassadeur). Malheureusement, mon anglais est encore loin d’être parfait et je suis loin d’avoir compris tout ce qu’il a raconté car il parlait plutôt rapidement. Toujours est-il que les étudiants qui suivent ce cours sont désormais les heureux possesseurs d’un livre en tchèque sur ce pays, ainsi que d’une jolie carte tellement colorée et kitsch qu’on la croirait sortie d’un bouquin de fantasy façon Tolkien.

Vue du métronome géant. On y aperçoit notamment le pont Charles.

Sinon, pas de film tchèque hier soir en ce qui me concerne car après 40 minutes d’attente due à des problèmes techniques, la majorité de la salle a décidé d’aller boire des bières, je me demande d’ailleurs si le film a finalement été diffusé. Concernant mes projets immédiats : concert d’Efterklang (un groupe danois de style post-rock, jamais écouté mais c’est l’occasion de découvrir) ce soir à la Meetfactory, et visite du musée du communisme (je sais que je dis ça chaque semaine, mais je ne lâche pas l’affaire). J’aimerais aussi beaucoup monter en haut de la tour de télévision (la malsaine, celle escaladée par des bébés inexpressifs) car il paraît qu’on peut et le point de vue de là haut doit être assez formidable.

Bref, je vous raconterai ça une autre fois. A bientôt.

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Ce contenu a été publié dans Carnet de vieilleries, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Aujourd’hui : temps nuageux

  1. Tolga dit :

    Salut !

    Content que tout se passe toujours aussi bien !
    Je viens de lancer quelques morceaux de Efterklang et j’rajouterais le style « ambient » au post-rock ^^
    Bonne soirée gars..

  2. Catherine dit :

    J’apprends avec stupéfaction que le latin t’aide à comprendre le tchèque… Voilà peut-être un argument à mettre en avant par les profs de latin pour regarnir leurs classes!!!!
    Sinon, tu expliques très bien la prononciation… On te sent très motivé!
    Bisous Arnaud.

  3. Alain dit :

    Pour les « r », t’es sur que c’est avec « une flèche vers la bas au dessus » ? C’est pas avec une « boule au dessus » ? Ceci en référence à un dictionnaire d’un dialecte local … d’ici.
    Pour ton info : Le musée du communisme est ouvert tous les jours jusque 21 h. Un seul et unique jour de fermeture : le 24 décembre.
    B.t.w. : albums Tintin en Tchèque ? J’en ai déjà 2.
    par contre, sachant ce qui suit :
    On peut également noter, pour asseoir le scénario sur un support historique authentique, que le roi Ottokar II a effectivement règné sur la Bohème au 13ème siècle, son tombeau se trouve dans la cathédrale Saint Vitus à Prague,
    une photo des lieux m’eut plu.
    Dobrý víkend, Arnaud.

  4. Nonivuniconnu dit :

    Tolga : Finalement c’était surtout indie, et très sympa, un groupe vraiment en forme et content de jouer, et la salle était cool aussi.

    Catherine : C’est surtout par rapport aux déclinaisons en fait. Les allemands et les russes pratiquent ça tous les jours, mais si je n’avais jamais fait de latin je crois que ça m’aurait paru complètement extraterrestre.

    Alain : En général c’est bien l’accent circonflexe inversé, mais parfois les u ont cette espèce de ° au dessus, mais je ne sais plus trop dans quelles circonstances. Quant au musée du communisme je m’y suis rendu hier après-midi et je raconterai ça dans une prochaine note. Sinon, je n’ai pas encore vu de Tintin ici mais je tâcherai de faire attention, lesquels as-tu déjà ? Enfin, je garde la cathédrale Saint Vitus dans un coin de ma tête, je m’y rendrai un de ces jours ou une de ces semaines avec mon appareil photo.

    Dobry vikend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *