Fin de la première semaine

Ma première semaine à Prague se termine donc, semaine qui fut absolument formidable et épuisante à la fois. Ce soir, je m’accorde donc une soirée à moi et je vais tâcher de passer une nuit normale et de me coucher tôt, j’ai en effet mon premier cours demain matin (Russian Foreign Policy, à 9h30 argh !).

Il a fallu 600 ans pour construire cette superbe cathédrale

Mais revenons sur les trois derniers jours. Vendredi, j’ai participé à un « Walking Tour », une visite guidée d’une magnifique partie de la ville, organisée par le club international. C’était très intéressant et j’y ai vu de magnifiques choses, dont vous pouvez voir quelques parties sur les photos, mais je compte bien y retourner par moi-même avec un bon bouquin d’explications, parce-qu’il faisait vraiment très froid et je n’ai pas tout compris (mon anglais s’améliore je crois, mais j’ai encore beaucoup de progrès à faire). Je m’excuse donc pour le considérable manque d’informations que j’ajoute en légende aux photos. Bref, après cette intéressante visite, j’étais donc très fatigué et bien décidé à n’aller prendre qu’un verre (un demi donc) de Svijany au Meduza, rentrer tôt et me reposer. Dans le même temps, j’annulai ma visite du Château Dobris prévue le lendemain matin, initialement pour pouvoir me reposer, mais aussi suite à l’invitation de Meesha (dite « La Licorne ») de préparer un gulash maison pour le Prince du Danemark, son serviteur et moi-même le lendemain midi. Vers 6h du matin, j’ai finalement réalisé que passer du temps avec le We Don’t Money band était mieux que dormir pour ce soir-là. Ce qui est bien à Prague, ce sont les trams de nuit, mais ce qui est encore mieux c’est qu’à 6h ce sont de nouveau les trains de jour donc ça va encore plus vite.

Samedi, hier donc, le gulash s’est révélé délicieux, je crois que je vais essayer d’en préparer par moi-même un de ces jours. J’en avais déjà mangé en restaurant mais n’y était pas encore vraiment habitué, ou alors c’est le total changement de vie qui m’a complètement bloqué l’estomac (j’ai même eu du mal à finir un macdo après la visite guidée de vendredi… quoique attendez, non ça c’est normal). Bref, je crois que de ce côté-là ça commence à aller mieux, hier matin j’ai d’ailleurs commencé à prendre mes marques dans le quartier en allant faire quelques petites courses dans un supermarché situé à 5 minutes à pieds de chez moi. Après ce repas, le Prince du Danemark tenta de trouver une recharge de crédit pour les transports en commun dans la station de métro la plus proche, mais jamais nous ne trouvâmes le bon endroit. Il s’agissait assez ironiquement d’un « instant Kafka », nous avons d’ailleurs beaucoup apprécié le moment où une vendeuse nous à déclaré « je ne sais pas, allez à gauche » (pourquoi à gauche ? on a essayé, sans succès). Nous en avons profité pour tenter de trouver de la Svijany dans des supermarchés proches, sans plus de succès.

Ce clocher est situé près de plusieurs ambassades, dont l'américaine, la police secrète communiste s'en servait donc pour observer les allées et venues des passants

Après être rentré me reposer un peu, je suis ensuite retourné dans le centre (direction le Meduza d’abord, pour l’indispensable Svijany de la journée) pour ce que je souhaitais, une nouvelle fois, être une courte soirée (le but étant de me reposer). Elle s’est finalement terminée vers 3h du mat’ (en ce qui me concerne) après un détour dans un club dans le centre, le Vogon. C’est rigolo le Vogon, à la base on était censé y voir des concerts de cover-bands, mais je crois qu’on est arrivé trop tard car finalement, et plutôt étrangement, les gens dansaient face à un écran qui passait des clips de classiques du rock. Etrange mais on s’est adapté, pour finalement un nouveau grand moment. D’ailleurs, si Renata et Mateusz (deux potes polonais) qui prennent la même ligne de nuit que moi pour rentrer chez eux n’avaient pas décidé de rentrer, j’aurais probablement fini bien plus tard. Oh, et pour l’information, je rappelle qu’il fait toujours absolument glacial, je m’étonne de ne pas être encore tombé malade.

Enfin, aujourd’hui, je me suis surtout consacré à me reposer un peu et à prendre mes marques dans l’appartement. Je me suis quand même accordé un thé avec les autres au Dobra Cajovna, pas de Svijany cette fois donc, mais un thé très caramélisé dont j’ai oublié le nom, plutôt bon mais, comme j’ai dit, très caramélisé. Enfin voilà, ce soir je m’accorde donc une soirée tranquille et je ne vais pas tarder à aller me coucher, demain je vais expérimenter mes premiers cours ici, ce qui n’est pas sans me faire un peu peur d’ailleurs. J’espère que j’arriverai à m’habituer à prendre notes en anglais, apparemment il y a aussi beaucoup de présentations orales (en anglais donc), ça risque d’être assez difficile au début.

Bref, je vous expliquerai dans ma prochaine note comment ça se passe à propos des cours, je serai d’ailleurs sûrement mieux fixé à leur propos (rien de sûr pour le moment en fait). Je vais progressivement recommencer à me connecter au monde également, je crois qu’il s’y passe plein de trucs mais j’ai été plutôt occupé ces derniers temps. Il me semble aussi qu’en Belgique ça ne s’arrange pas politiquement, je vous souhaite donc bien du plaisir. J’ose espérer que ce sera « réglé » à mon retour, mais j’ai presque l’impression de trop en demander. A bientôt.

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Ce contenu a été publié dans Carnet de vieilleries, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *