Des nouvelles de l’espace (5)

Bonne année ! Sans attendre, on entame 2015 avec la visite imminente d’une planète naine et des nouvelles d’un vieux rover martien. Une petite note informative 100% NASA (pour une fois).

Cérès prise en photo fin 2003 par le télescope spatial Hubble. Source : http://www.nasa.gov/

Cérès prise en photo fin 2003 par le télescope spatial Hubble. Source : http://www.nasa.gov/

Quelque part dans la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter orbite un objet nommé Cérès. Longtemps considéré comme un astéroïde, le petit corps céleste (plus petit que la Lune) porte à présent le statut de planète naine, et ce depuis la définition du terme en 2006 par l’Union Astronomique Internationale. Rappelons que c’est à cette même occasion que Pluton a perdu son statut de planète pour devenir, elle aussi, une planète naine (nous aurons d’ailleurs l’occasion d’en reparler en cours d’année, mais je vous conseille en attendant de jeter un oeil à cette vidéo). Depuis lors, un corps céleste mérite ce statut au sein du système solaire si : 1) il est en orbite autour du Soleil 2) il est suffisamment massif pour avoir une forme presque ronde (plus exactement : s’il possède un « équilibre hydrostatique ») et 3) il a « nettoyé le voisinage » de son orbite (en gros, à l’exception de ses propres satellites naturels, aucun autre corps de se balade sur son orbite). Cérès tourne bien autour du Soleil et a une forme presque ronde, mais n’a pas nettoyé son voisinage : paf, c’est donc une planète naine. Voilà ce que ça coûte d’être négligent.

Vesta pris en photo par Dawn durant son étude de l'astéroïde. Petit jeu : un bonhomme de neige se cache sur l'image. Source : http://www.nasa.gov/

Vesta pris en photo par Dawn durant son étude de l’astéroïde. Petit jeu : un bonhomme de neige se cache sur l’image. Source : http://www.nasa.gov/

Bref, tout ça pour dire que la sonde américaine Dawn a entamé sa phase d’approche de Cérès et devrait se placer en orbite au mois de mars. Partie de la Terre en 2007, la sonde a déjà bien travaillé vu qu’elle s’est déjà placée en orbite autour de l’astéroïde Vesta en juillet 2011 et l’a étudié jusqu’en septembre 2012. Du coup, Dawn est sur le point de devenir le premier engin à orbiter deux corps différents du système solaire. Cela lui est notamment permis par son mode de propulsion original, des moteurs ioniques, qui lui fournissent une poussée très faible mais dont le rendement est environ dix fois supérieur à celui de moteurs conventionnels. Même si Cérès demeure jusqu’à présent largement inconnue, l’on pense notamment qu’elle possède un manteau de glace.

Plus proche de nous, sur Mars, un survivant continue de travailler avec une abnégation qui force le respect : Opportunity. Ce 25 janvier, cela fera onze ans (!) que le petit rover a débarqué sur la planète rouge. Son frère, Spirit, avait lui atterri le 4 janvier 2004 avant de rendre l’âme en mars 2010. Dans les deux cas, les missions devaient durer… trois mois. La performance (j’insiste) mise à part, le grand âge d’Opportunity lui cause désormais quelques soucis techniques. En ce moment, c’est sa mémoire qui pose problème. Le robot utilise en fait deux types de mémoire. L’une est volatile et disparaît à chaque fois que le robot se met en veille : ses données doivent donc être transmises à la Terre chaque jour martien (car Opportunity n’est alimenté que par ses panneaux solaires). L’autre mémoire est non-volatile et est donc conservée (il s’agit en fait de mémoire flash). Problème : c’est sa mémoire non-volatile qui flanche, obligeant le robot à stocker des données dans sa mémoire volatile, au risque de la voir disparaître si la transmission est impossible. Pire : à force de manquer l’enregistrement dans sa mémoire flash, Opportunity a la fâcheuse tendance à rebooter son système encore et encore. Actuellement, la mission est donc interrompue mais ses responsables semblent avoir localisé la source du problème et pourraient l’avoir résolu d’ici quelques semaines. Si cela fonctionne, Opportunity sera en mesure de continuer son périple jusqu’à la « Marathon Valley » située à 650 mètres du robot et pleine de promesses pour les scientifiques.

Une photo prise par Opportunity en août 2014. Source : http://www.nasa.gov/

Une photo prise par Opportunity en août 2014. Source : http://www.nasa.gov/

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Ce contenu a été publié dans Labo, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Des nouvelles de l’espace (5)

  1. Devos Eric dit :

    Passionnants ces articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *