Comique robotique

cyberiadeEcrit dans les années soixante par l’auteur polonais Stanislas Lem, La Cybériade est un recueil de nouvelles qui prend place dans un univers de science-fiction on ne peut plus fantaisiste, où tout semble possible. Il met en scène deux personnages récurrents : les « constructeurs » Turl et Clapaucius, capables de tous les miracles mais dont les tentatives ne génèrent pas toujours les résultats voulus.

Au-delà de la naïveté ambiante qui se dégage du livre, néanmoins rédigé dans un bien beau français (traduit du polonais par Dominique Sila), Stanislas Lem pose des questions à tendance philosophiques, comme par exemple la recherche du meilleur moyen de faire le bien dans une société qui y est peu réceptive, et brasse des thèmes aussi variés que l’autonomie des robots ou  encore l’intelligence artificielle (si on creuse un peu). Il se permet aussi, sous couvert d’histoires inoffensives, d’égratigner le voisin soviétique, quand il ne s’agit pas simplement de charger le nationalisme exacerbé et l’autorité sous toutes ses formes.

En bref, Stanislas Lem utilise un univers de conte de fée peuplé de robots facétieux pour poser tout un tas de questions et tenter d’y répondre sur le ton de la naïveté. La Cybériade est donc un recueil d’histoires plutôt divertissant et intelligent, qui a tendance à se bonifier au fil des pages, mais sur lequel le poids des ans commence doucement à se faire sentir.

________________________________________________________________

Et pour ceux que cela intéresserait, j’ai écrit un petit quelque chose sur le roman Faillir être flingué, de Céline Minard, pour le site Culture Remains. C’est ici.

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Publié dans Bouquins | Marqué avec , , , | 4 commentaires

4 réponses à Comique robotique

  1. Stretch dit :

    Your post captures the issue petrcefly!

  2. http://www./ dit :

    Unquestionably imagine that that you said. Your favourite reason seemed to be on the net the simplest thing to take note of. I say to you, I definitely get irked at the same time as other people consider issues that they plainly don’t realize about. You managed to hit the nail upon the top as well as outlined out the entire thing with no need side-effects , folks can take a signal. Will likely be again to get more. Thank you

  3. can you not connect scope to pin 20 on floppy (like Tim) to prove you get step pulses firstIf you get the pulses then you know it’s in the cable and any transformations / crossover ?Then just use multimeter to check where the pin 20 end of cable (at floppy end) goes to on the db23 ?

  4. I do consider all the concepts you’ve introduced in your post. They are very convincing and will definitely work. Nonetheless, the posts are too brief for newbies. Could you please prolong them a little from subsequent time? Thank you for the post.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *