Paisibles ectoplasmes

HellHell, comme son nom l’indique judicieusement, parle de l’enfer. Comme son nom l’indique beaucoup moins, c’est aussi un petit livre de Yasutaka Tsutsui, auteur japonais de fantastique et de science-fiction.

L’enfer, ici, est en fait plutôt paisible. Il s’agit d’un monde onirique, semblable au monde réel, où les décédés ont perdu leurs mauvaises émotions passées. Plus de rancœur, plus de colère. Pourquoi faire d’ailleurs ? Nous suivons des personnages aussi divers qu’un ancien chef d’entreprise véreux, un yakusa, un SDF et j’en passe, qui se sont tous rencontrés au moins une fois dans leur vie. Ils sont morts, ils sont en enfer, il leur reste à comprendre pourquoi. A eux de revenir sur leur passé et à saisir ce qui les retient dans ces espèces de limbes.

L’histoire passe fréquemment des réflexions d’un personnage à celles d’un autre, sans parler des allers retours entre le monde réel et l’enfer. Cela peut un peu déstabiliser au début mais il n’est pas compliqué de se laisser emporter tranquillement, malgré quelques passages un peu plus durs. Presque un paradoxe, Hell est un court roman qui n’a d’autre sujet que la mort et dont se dégage une ambiance on ne peut plus sereine. C’est rafraîchissant.

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Publié dans Bouquins | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *